• Arrêter de fumer sans prendre de poids, c’est possible

    Arrêter de fumer sans prendre de poids, c’est possible

    La prise de poids, une conséquence fréquente de l’arrêt de la cigarette

    L’arrêt du tabac s’anticipe.

    Le Dr Nathalie Sprung, nutritionniste à Paris, est là pour vous informer, vous conseiller, vous accompagner car la prise de poids n’est pas obligatoire si vous êtes bien préparé.

    La nicotine augmente les dépenses énergétiques de 6% au repos et de 12% à l’effort, autrement dit : pour un même niveau d’activité le fumeur brûle davantage de calories que le non-fumeur et de plus elle possède un effet coupe-faim.

    En moyenne on constate une prise de poids de 3 à 5 kg dès l’arrêt du tabac.

    Cette prise de poids est plus importante chez le sujet qui fume plus d’un paquet par jour.

    Le syndrome de manque nicotinique induit des pulsions à fumer, compensées par la prise de nourriture. D’où l’intérêt d’une aide.

    La nicotine augmente le métabolisme basal d’environ 10% (200 à 300kcal environ). A l’arrêt du tabac : 200 à 300 kcal en excès. Il faut donc réduire, ou plutôt changer son alimentation et se dépenser plus.

    Il faut donc prévenir le manque pour éviter les pulsions alimentaires.

     

    La prise de poids n’est pas une fatalité

    Manger plus de protéines

    • Privilégier les sucres lents et éviter le pain blanc. Le choisir (semi)complet, intégral, aux céréales.
    • Réduire les mauvais lipides (charcuteries, fromages, viennoiseries) et privilégier les bons (poissons gras, huiles de colza, lin, noix, amandes…)
    • Pratiquer une activité physique
    • Privilégier les fruits, crudités et légumes entiers plutôt qu’en jus ou en soupe.

     

    De nouvelles règles hygiéno-diététiques 

    En fait, vous aller adopter de nouvelles règles hygiéno-diététiques car vous allez retrouver également le gout et le plaisir : plaisir de retrouver sons sens olfactif, plaisir de manger/et de cuisiner autrement. Sans aucune frustration.

    • Se brosser les temps après chaque repas
    • On peut mâcher du chewing gum, surtout au début.
    • Boire
    • Prendre le temps de bien respirer.

    Enfin, l’hypnose peut également aider.

    Dr Nathalie Sprung

    Leave a reply →

Faire un commentaire

Cancel reply