• 4 astuces pour apprendre à vos enfants à bien manger

    4 astuces pour apprendre à vos enfants à bien manger

    Bien manger s’apprend le plus tôt possible. Et cette mesure est d’autant plus importante à notre époque,  où petits et grands sont inondés quotidiennement par des publicités et par des tentations en matière d’alimentation. En leur apprenant les bonnes habitudes dès leur plus jeune âge, les enfants seront plus enclins à adopter une nourriture saine une fois plus grands. Mais alors, comment leur faire adopter aliments sains tels que les légumes, fruits, céréales complètes et leur faire renoncer aux produits industrialisés et  trop sucrés?

     

    L’apparence des aliments

    Pour que les enfants soient plus attirés par les fruits, il est judicieux de les leurs présenter dans des contenants agréables aux yeux. De façon générale, il est important de faire en sorte que les repas soient associés à quelque chose de sympathique, dont on se languit. Par exemple, rendre un menu ludique en combinant plusieurs couleurs et en octroyant diverses formes amusantes aux légumes.

     

    Mettre en avant les aliments sains

    Dans la cuisine, il faut faire en sorte de mettre en avant les aliments sains. Que ce soit dans le réfrigérateur ou dans les placards… Il est conseillé de placer les gâteaux et les chips, les bonbons et autres gourmandises hors de la vue et de la portée des enfants. A place, il vaut mieux disposer des fruits, des crudités préparées et lavées telles que carottes entières, radis, morceaux de concombre, poivron. Les tout-petits se tourneront plus facilement vers ces derniers que vers des produits qu’ils n’ont pas sous les yeux ou sous la main. En définitive, il faut donc placer les produits riches, gras et trop sucrés au fond des placards et du frigo.

     

    Créer des nouveaux noms

    Pour attirer l’attention de l’enfant, il est aussi possible de créer des nouvelles appellations en les rendant alors plus ludiques. Si l’enfant est fan de manga, plus particulièrement de Naruto (ou autre), vous pouvez donner une appellation très évocatrice à son plat qu’il préfère le moins : « Les tiges vertes préférées de Naruto » (pour les haricots verts). Ou alors, dites-lui que pour être aussi fort que son héros préféré, il a tout intérêt à manger des carottes. Faites preuve de créativité sans jamais lui mettre un maximum de pression.

     

    Offrir des alternatives à l’enfant

    Pour donner l’impression à l’enfant que c’est lui qui décide de ce qu’il y a au menu, donnez-lui différentes possibilités Evitez de lui imposer tel ou tel menu. Faites alors preuve de diplomatie, en lui disant par exemple : « Ce soir, tu préfères des carottes, des haricots verts ou du brocoli ? » Faites donc l’impasse sur les questions fermées comme : « Tu veux manger des haricots verts pour le dîner ? » Il y a de fortes chances que bout de chou dise « NON ». Dans tous les cas, il ne faut pas diaboliser les aliments et faire en sorte de rendre les repas à base d’aliments sains le plus agréables que possible tout en soulignant leurs bienfaits pour la santé.

     

     

    Par le Dr Nathalie Sprung, médecin nutritionniste Paris

    Leave a reply →

Faire un commentaire

Cancel reply