• L’humanité mange de plus en plus mal

    L’humanité mange de plus en plus mal

    De façon générale, l’hygiène alimentaire empire. Même si certains pays mangent mieux que d’autres, les signes globaux sont inquiétants.

     

    Généralisation d’une mauvaise alimentation

    Alors que, durant les dernières décennies, on assiste à des progrès fulgurant dans tous les domaines scientifiques, l’alimentation ne semble pas suivre cette tendance. Ceci est d’ailleurs confirmé par une publication du « Lancet global health »  qui rapporte une analyse internationale entreprise par des scientifiques de l’université de Cambridge et de l’Université TUFTS. Ceux-ci se sont penchés sur les profils alimentaires sur une période de 20 ans s’étendant entre les années 1990 et 2010. La conclusion est sans appel : l’alimentation s’est nettement dégradée dans le monde et ce, même si de nombreux pays ont choisi de privilégier une nourriture saine.

    Une hygiène alimentaire de mauvaise qualité peut s’expliquer par de nombreux facteurs. On retrouve notamment la pauvreté, les conflits mais aussi le fait que la nourriture saine se fait rare. Les réalités diffèrent en fonction des pays. Outre les aliments sains qui sont pratiquement inaccessibles, il y a également l’omniprésence de la mal bouffe dans les commerces.

     

    Résultats de l’enquête

    Concernant l’étude précédemment citées, les scientifiques ont analysé 325 sondages alimentaires très représentatifs de la population mondiale adulte (de l’ordre de 90 %). La recherche s’est concentré sur des aliments et boissons mais aussi des nutriments spécifiques (au nombre de 17). C’est ce qui leur a permis de confronter les habitudes alimentaires en vigueur dans 187 pays sur 20 ans (1990 – 2010).

    Ces chercheurs ont alors pu constater que les modifications au niveau alimentaire ne sont pas du tout les mêmes suivant les pays. Plusieurs critères entrent notamment en ligne de compte. Mais une chose est certaine : les revenus influent indéniablement sur l’alimentation. Dans les pays où la population bénéficie de ressources financières moyennes à élevées, le régime comporte des aliments et des nutriments qui font du bien à la santé. Quoi qu’il en soit, les pays riches regorgent également de personnes ayant de mauvaises habitudes alimentaires. Il semblerait que le lien entre le revenu et la mauvaise alimentation soit encore plus élevé.

    Par ailleurs, les scientifiques ont découvert que les plus âgés ont une meilleure alimentation par rapport aux plus jeunes. Les régimes sont également plus sains du côté des femmes relativement aux hommes.

    Enfin, il convient de souligner que la population mondiale a consommé un peu plus de nourriture saine sur 20 ans. Néanmoins, la consommation d’aliments de moins bonne qualité s’est accrue encore plus.

    Leave a reply →

Faire un commentaire

Cancel reply