• Pourquoi les femmes ont de la cellulite (et pas les hommes) ?

    Pourquoi les femmes ont de la cellulite (et pas les hommes) ?

    La cellulite est un problème qui touche essentiellement les représentantes de la gent féminine. Près de 9 femmes sur 10 en sont victimes, contre moins de 2% chez les messieurs. La question qui se pose est de savoir pourquoi les hommes sont généralement épargnés et pourquoi tant de femmes en souffrent…

     

    La cellulite

    Pour mieux comprendre la cellulite, il faut savoir que sous la peau (plus précisément le derme et l’épiderme), on retrouve des couches de graisses. Celle qui se trouve au niveau de l’hypoderme est la plus superficielle. Ces cellules adipeuses ou adipocytes se présentent sous la forme de grappes qui sont délimitées entre elles par du tissu conjonctif. Lorsque les « grappes » prennent une taille trop importante, les séparations se cassent. Résultat, les cellules graisseuses s’échappent de la cloison, remontant vers la peau. C’est ainsi que se forme les petites bosses caractéristiques de la cellulite.

     

    Pourquoi la cellulite touche surtout les femmes ?

    Si les femmes sont les principales concernées par la cellulite, c’est d’abord parce que ce problème est surtout d’origine hormonale : ce sont les œstrogènes qui favorisent l’apparition de la tristement célèbre peau d’orange. A cela s’ajoute le fait que les personnes de sexe féminin possèdent une peau beaucoup plus fine. En outre, leurs cellules graisseuses de plus gros volumes. Celles-ci sont, en plus, organisées de façon perpendiculaire à la peau alors qu’ils sont obliques chez les hommes, diminuant largement le risque de formation de capitons. Enfin, chez les femmes, les adipocytes sont localisés au niveau des fesses, des cuisses, du ventre et des hanches, zone de prédilection de la cellulite.

     

    Des périodes sensibles chez les femmes

    Tout au long de leur vie, le corps des femmes fait l’objet de divers bouleversements, notamment hormonaux. Ces périodes très sensibles sont associées à l’apparition de la cellulite. Il s’agit notamment de la puberté, de la grossesse et de la ménopause (voir article sur la prise de poids liée à la ménopause). Sans parler des femmes qui ont choisi d’utiliser la pilule comme moyen de contraception.

    Durant ces périodes, les hormones malmènent le corps. Chez la jeune fille, les œstrogènes  favorisent l’apparition de graisse sur les zones précédemment citées (fesses, cuisses, ventre et hanches). Chez la femme enceinte, le pic d’hormone peut s’accompagner de cellulite. Chez la femme ménopausée, le corps a une fâcheuse tendance à stocker la graisse plutôt que d’en brûler.

     

    D’autres facteurs à tenir en compte

    Au-delà des périodes de la vie associées à des pics d’hormones, il existe d’autres facteurs qui favorisent la cellulite. D’abord, l’hygiène de vie déséquilibrée implique une nourriture malsaine (voir article sur la malnutrition) et un manque de sport. Ensuite, au fil du temps, la peau devient moins souple et moins élastique, accentuant le phénomène de peau d’orange.

     

    Par le Dr Nathalie Sprung, nutritionniste à Paris

    Leave a reply →

Faire un commentaire

Cancel reply